Alcaucin..

La municipalité d’Alcaucín fait partie du Parc Naturel des Sierras Tejeda, Almijara et Alhama.

Il s’étend entre la Sierra Tejeda à l’est et le couloir de Periana à l’ouest, entre la Boquete de Zafarraya au nord et les montagnes de l’Axarquía au sud.

C’est l’une des municipalités qui composent la Ruta del Aceite et Los Montes.

La ville d’Alcaucín se trouve au pied de La Maroma, le toit de la province de Malaga avec une altitude de 2060 m.

Les pins qui couvrent les pentes donnent sur un paysage de collines couvertes d’oliviers, de vignes et de petits vergers.

Alcaucin est traversé par la rivière Alcaucín, qui est alimentée par le ruisseau Alcazar, le ruisseau Cárdenas et le ruisseau Zalía.

Vous pouvez faire de belles promenades dans les collines autour de la municipalité d’Alcaucín.

Les collines les plus célèbres sont la Boquete de Zafarraya (920 m), le Tajo de la Cueva (1 300 m), le Morrón de la Cuña (1220 m), le Loma de las Monjas (850 m) et le plateau Zalía (958 m )).

Au sommet de chacune de ces collines, vous avez une vue magnifique sur le marais de la Viñuela, le cœur aquatique de La Axarquía.

 

Histoire.

Le nom est d’origine arabe “Al Cautín” qui signifie “Les Arches”.

À l’échelle municipale, des restes humains ont été découverts il y a plus de 30 000 ans.

Lors de fouilles en 1983 dans la grotte de la Boquete de Zafarraya, une mâchoire d’Homo Sapiens a été retrouvée.

D’autres vestiges archéologiques ont été découverts dans la grotte de Guaicos et la colline de la Negreta.

Les fondations du fort de Zalía ont été découvertes à l’époque phénicienne.

Alcaucín était un village maure au XVIe siècle. Cela se voit aujourd’hui à partir de la disposition des rues, à savoir étroite et sinueuse.

Le jour de Noël 1884, un tremblement de terre majeur a frappé la région. Cela a coûté beaucoup de vies humaines. Cette catastrophe est toujours commémorée le jour de Noël.

Que voir à Alcaucín?

Alcaucín a d’innombrables sites qui mettent l’accent sur l’élément naturel qui est très important pour la municipalité, à savoir l’eau.

El Alcázar: Situé à environ 4,5 km du centre-ville.

C’est un endroit idéal pour profiter de la nature. Le paysage est d’une beauté exceptionnelle.

Les fontaines construites sur les pentes des montagnes permettent à l’eau de s’écouler entre la flore luxuriante qui est riche dans la région.

Baños de las Majadas. Ce sont des bains arabes à l’eau sulfureuse et leurs propriétés cicatrisantes sont excellentes pour soulager les éruptions cutanées.

Fuente de los Cinco Caños: l’eau des sources de la Sierra Tejeda coule en continu de cette fontaine située au centre.

Ruinas del Castillo de Zalía: Sur le versant sud de la Mesa de Zalía, vous pouvez voir les ruines de cette forteresse.

Les fondations datent de l’époque phénicienne lorsque les Arabes ont construit le château avec un double anneau de murs.

Plus tard, lors des révoltes maures, elle est devenue une prison où les rebelles ont été emprisonnés.

Certains historiens la relient à l’ancienne Odyscia, où certaines des batailles navales d’Ulysse, le roi d’Itaca, ont eu lieu lors d’un de ses voyages le long de la côte méditerranéenne.

Iglesia del Rosario: Situé dans le centre de la ville, sur la Plaza de la Constitución, à côté de la mairie.

Il a été inauguré en avril de l’année 1732. Il se compose de deux parties délimitées par trois arcs en plein cintre.

Il est fini et décoré de plâtre rococo.

Ermita de Jesús del Calvario: mieux connue sous le nom d’Ermitage du Calvaire, située dans le cimetière de la ville d’Alcaucín.

Fondée à la fin du XVIIIe siècle, elle a un sol carré et un toit à arc en plein cintre sur pilastres.

Spéléologie.

Pour les amateurs de spéléologie, Alcaucín est un grand terrain de jeu, avec ses nombreuses grottes et gorges:

Cueva del Boquete de Zafarraya: Situé au nord de la municipalité et à l’extrémité de la Sierra de Alhama.

Des restes humains du Néandertal ont été découverts ici, avec une entrée d’environ 30 m de haut. Ensuite, il y a une galerie de 10 mètres de profondeur et 2 mètres de largeur.

Cueva del Moro: Situé à côté de la ville, dans la Sierra Tejeda.

Il a un écart d’environ 15 m et un parcours intérieur d’environ 50 m.

Cueva del Carrión: Situé dans la Sierra Tejeda, très proche de l’Alcazar.

Cueva de los Guaicos: comme Cueva del Carrión, elle est située dans la Sierra Tejeda, tout près de l’Alcazar.

Fêtes traditionnelles.

Fiesta de San Sebastián: Elle est célébrée le 20 janvier et est en l’honneur de Saint-Sébastien, patron de la ville d’Alcaucín.

Día de San José: tenue le 19 mars à El Pilarejo (hameau à l’ouest d’Alcaucín).

La statue de San José est portée par la municipalité en procession. Ensuite, une paella à la bière GRATUITE est organisée pour tous les participants.

Tout cela assure un véritable festival folklorique.

Romería de San Isidro Labrador: ce pèlerinage a lieu à El Alcazar mi-mai.

Fiesta del Puente Don Manuel: le dernier week-end de juillet est célébré le culte de la Vierge de l’Immaculée Conception.

Après une célébration, il y a une procession avec l’image. Ensuite, une paella est organisée pour les participants et la soirée se déchaîne.

Fiesta de la Castaña: ce festival a lieu le 1er novembre et consiste en une dégustation de châtaignes et patates douces rôties, ainsi que d’anis et de mantecados.